| 0 commentaires

10.000 pas : le deuxième monde




"Déclaration : Or ce monde n'est pas seul. Il est un deuxième monde. Le voir c'est l'imaginer. L'imaginer c'est lui permettre de se dérober. C'est dans cette dérobade qu'il faut tenter de le "voir". C'est dire : être disponible, et prêt à tout.

Précision : Ce deuxième monde défait le réel. Il se profile dans le remous des futurs avaleurs de passé. Il bourgeonne dans le trouble d'un chaos génétique. Il appartient aux hommes car il nait d'eux, de leur imaginaire et de leur industrie. Mais tous les hommes ne le voient pas. moi, j'ai vu. Ou cru voir certains de ses côtés : impossible et inutile de tenter d'en percevoir l'entier. Il faut aller en ses principes comme en divination. j'ai vu. Et à chaque fois je n'ai vu que des villes.
Précision : Le deuxième monde n'est pas une ville. Mais il appartient à l'essence même des villes.

Précision : Le deuxième monde n'est pas un monde urbain. mais l'urbain l'a frappé.

Précaution : Disons "ville" en attendant de trouver le mot juste. sans être sûr qu'il en faille un."

Livret des villes du deuxième monde
Patrick Chamoiseau 




























 

A voir également :

10 000 pas

25 photos de rue

et pour en savoir + sur le street art : 
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Articles les plus consultés

Une erreur est survenue dans ce gadget

Ma liste de blogs