| 0 commentaires

Making of Films Beachcomber Hôtels à l'Ile Maurice



Film Making Of Beachcomber Hôtels from claude degoutte on Vimeo.


Making of /
images Lumix GH2 (Panasonic 20mm / Olympus 45mm) : Claude Degoutte  
images Nikon D800 : Eric Genillier 
images aériennes : (drônes et paramoteur) Renaud Van Der Meeren  

Films Beachcomber /

Réalisateur : Claude Degoutte 
Chef Opérateur : Eric Genillier / assistante caméra : Tamsin Moufflet 
Prises de vues aériennes : Renaud Van Der Meeren  / Brice Charrue 
Prises de vues kite : Laurent le Bolloch

Montage ; Eric Vallée / assistant post prod : Alain Pizot / 
Etalonnage Pablo : Arnaud lambert

Musique : Cezame Music agency
Production : Video Techno France / Think's /
Coproducteurs : Pierre Lefort / Renaud Van Der Meeren 

Beachcomber  Mikaël Le Luron / Sean Chan 
 coordination : Axel Ruhomaully / Jessica Vallet

© Video Techno France février 2013

 Carnet de tournage : 25 galeries de photos 

 





                           Premier montage du making of : avec interaction drone/paramoteur

combinaison drone/paramoteur from claude degoutte on Vimeo.







Le voleur de couleurs

Quand un tournage dure au bas mot 3 semaines pour réaliser une douzaine de films, tout est planifié pour enchaîner au mieux les hôtels, les situations, les rendez vous programmés avec les clients que l'on désire filmer... Avec en plus, en amont, tout un travail précis de repérages pour déterminer les lieux, les ambiances...
Mais même si tout est planifié sur le papier il faut ensuite se confronter au tournage proprement dit, avec ses aléas, les sautes d'humeur du temps, la lumière changeante et mouvante (attention aux fausses teintes!)... Il faut donc composer avec la réalité assumée plutôt que présumée...
Et puis heureusement il y a aussi les surprises , les éléments non programmés qui surviennent car on est là au bon moment (la logique du chasseur!)... Comme sur ce deck du Mauricia avec ses fauteuils rouges où déboule tout à coup ce gamin bleu vert aux palmes jaunes : comme sorti tout droit d'un spot kodakettes de Goude ou mieux encore du spot "voleur de couleurs" de Mondino...
Il arrive vers nous en sautant avec ses palmes jaunes et on lui demande de le refaire une fois encore... Je l'entends arriver dans mon dos : "ploc ploc", je vise au jugé au milieu du deck pour cadrer le chef opérateur Eric Genillier...
Mais il passe à droite au lieu de passer au centre, je déclenche...
Ce qui donne au final un cadrage bizarre, avec le gamin palmé à droite saisi en plein vol, le chef op à gauche et au centre un grand vide : le grand vide de l'imprévu, surmonté de nuages noirs qui annoncent la fin imminente de la prise de vues...


 
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Articles les plus consultés

Share It

Ma liste de blogs